Construction de maison : à quel moment faire usage du théorème de Pythagore ?

Le théorème de Pythagore est une règle géométrique qui permet de déterminer la longueur du côté d’un triangle rectangle grâce aux longueurs des deux autres côtés. Cet énoncé du théorème de Pythagore est utilisé dans de nombreux domaines de la vie courante. C’est le cas de la construction de logements. Pour quels besoins ce théorème est-il spécifiquement employé ? Les détails sont apportés ici. 

Réaliser un angle droit

Un logement bien érigé doit posséder une fondation rectangulaire ou carrée. Pour réaliser cette dernière, il est essentiel de faire des angles droits. C’est à cette étape que le théorème de Pythagore révèle son utilité. Il suffit de connaître la largeur et la longueur de la surface représentant le triangle puis vous vous servez de l’énoncé géométrique pour obtenir un angle droit bien précis. 

Il faut cependant souligner que le calcul à faire pour chaque corps de métier pour arriver à cette fin est différent. En maçonnerie par exemple, ce théorème est connu sous le vocable de technique du triangle 3, 4, 5. Elle traduit que 3² + 4² = 5². 

Réaliser la toiture d’une maison

En matière de construction de maison, le théorème de Pythagore peut être également employé pour réaliser la toiture. A ce niveau, la règle géométrique permet spécifiquement de déterminer la valeur exacte de la surface d'une toiture en fonction des bardeaux disponibles. 

Elle est aussi utile pour calculer la longueur diagonale de la pente de la toiture. Il faudra à cet effet connaître en amont la longueur et la hauteur du toit. 

Déterminer la longueur d’un escalier

Lors de la construction d’une maison, le calcul de la longueur d’un escalier est l’une des opérations les plus complexes. Avec le théorème de Pythagore, déterminer cette valeur devient plus aisé. Il suffit de multiplier d’une part la base par la base et d’autre part la hauteur par la hauteur. Après la sommation des résultats trouvés, il faut rechercher leur racine carrée. La réponse trouvée est celle de la longueur de l’escalier.